DME

En route vers la diversification Alimentaire

L’étape de diversification alimentaire est souvent très attendue par les parents. En effet, elle marque un tournant dans l’évolution de bébé et de plus l’on s’imagine qu’il aura un meilleur sommeil avec une alimentation solide.

Quand et comment diversifier?

Quand?

Si je ne me trompe pas, l’OMS recommande l’introduction de la diversification autour de 6 mois. D’après ce que j’ai pu constater de plus en plus de médecins conseillent aux mamans de débuter la diversification autour de 4 mois afin de limiter les risques d’allergie.

Franchement, je pense que chacun doit se faire son avis à ce niveau. Lorsqu’un médecin m’a parlé de la diversification au 2 mois de ma fille me conseillant de débuter à 4 mois tout doucement j’étais vraiment très étonnée. Car je n’avais pas du tout eu ce genre de recommandation pour mon aîné. De plus ma fille était allaitée. Donc je ne comprenais pas pourquoi cette introduction précoce.

Je ne sais pas si mon expérience personnelle peut être un exemple, mais je vous conseille en cas de doute de suivre les recommandations de votre médecin.

Ma fille a été allaitée exclusivement donc je n’étais pas du tout pressée pour la diversification. Elle a commencé vers 8 mois et à mangé réellement entre 11 et 12 mois environs.

Comment diversifier?

En général les parents ne se posent pas vraiment cette question. Surtout en France, où le mode de diversification connu et approuvé par les professionnels de santé est le passage par les purées.

Pourtant savez vous que dans certains pays les enfants ne sont pas diversifiés par des purées?

Personnellement ayant diversifié mon aîné avec des purées je ne voulais pas procéder ainsi avec ma dernière.

Pourquoi ne pas avoir fait le choix des purées pour ma fille?

  • La raison principale est très simple : je n’avais pas envie de faire de purées. Avec mon aîné cela nous avait demandé énormément d’énergie avec le papa car je ne voulais pas qu’il mange de petit pots. Des fois il goûtait à peine et ne mangeait rien, cela me frustrait.
  • La seconde : mon fils a un rapport particulier avec la nourriture. Il aime bien manger, cependant il a énormément de mal à se concentrer sur son repas sans chercher à jouer. La raison de ce comportement est lié au fait que je devais lui donner des jeux à table pour qu’il puisse rester un minimum tranquille afin que je lui donne ses purées. Ou il était devant la télé en mangeant. 

J’ai donc voulu essayer une autre approche avec ma dernière. J’ai découvert la Diversification Menée par l’Enfant abrégée « DME », qui semblait être la suite idéale à l’allaitement. Ce mode de diversification est très répandu au Québec. 

Choix DME ou purée

La DME est un mode de diversification comme un autre. C’est juste qu’il n’est pas très mis en avant en France par les professionnels de santé donc moins répandu. Je suppose que la raison à cette réticente est le risque d’étouffement ou de fausse route. En effet le passage par la DME consiste à ne pas donner de purée au bébé mais directement des morceaux. Le bébé porte seule les aliments à sa bouche.

Oh mon Dieu des morceaux à un bébé?

Je tiens à préciser qu’avant de débuter une diversification de type DME il est indispensable de se préparer en amont en se renseignant, en apprenant des recettes adaptées. En prenant connaissance des éventuels risques potentiels, des moyens de les éviter etc..

Pour ma part j’ai intégré un groupe facebook sur le sujet 3 mois avant de débuter la diversification de ma fille. J’ai pris connaissance des éventuels dangers. Les parents qui ont besoin d’être rassurés peuvent se renseigner sur les gestes de premiers secours.

Pas de confusion

Je ne suis pas en train de dire que la DME est hyper risquée, c’est juste que ce n’est pas la façon de faire courante en FRANCE donc il faut tout de même se renseigner avant. Oui il y a des risques, mais savez-vous qu’avec la purée il y a également des risques de fausse route ?

De plus le bébé devra bien passer par des morceaux à un moment donc, les risques seront également présents à cette étape, c’est pourquoi, se renseigner en amont me semble indispensable.

Quelques pré-requis avant de débuter

Un certains nombres de pré-requis sont nécessaires avant de débuter la DME :

  • le bébé doit tenir bien droit assis dans sa chaise, seul.  
  • Il est préférable que le bébé n’ai pas été diversifié au paravent avec des purées (ceci car il est possible qu’il ait perdu son réflexe de régurgitation qui est très présent jusqu’à 1 an). Ce réflexe permet au bébé de recracher des morceaux qui passent trop vite dans l’arrière gorge.
  • la diversification mixte (purée et morceaux en même temps) est déconseillée.
  • Au début il est indispensable de donner des aliments adaptés à l’enfant, mou, qui ne colle pas au palais, le temps qu’il s’habitue à mastiquer.
  • Il doit pouvoir ramené un aliment à sa bouche en visant juste. Les aliments doivent être coupé de façon à ce qu’ils puisse tenir dans son poing.

Il y a certainement d’autres pré-requis, je n’ai cité que les plus pertinents dont je me rappelle. N’ hésitez pas à aller sur des sites plus détailler. J’ai pas mal suivit ce site au début : https://bebemangeseul.com

Débuter en douceur

En début de diversification, il faut essayer de ne pas stresser par rapport aux quantités consommées par bébé.

En effet, certains bébés prennent du temps à se mettre en route. De plus évaluer la quantité réellement consommée peut ne pas s’avérer simple.

Il y a de très nombreuses recettes faciles à réaliser, avec les aliments à privilégier eu début (fer, vitamine C etc…), c’est pourquoi se renseigner semble si primordiale.

Il est important d’essayer de ne pas paniquer au début lorsque l’enfant à des hauts le cœur, suite à un morceau mal passé qu’il essaie de recracher. En effet, ce n’est pas évident au début mais il faut lui faire confiance autant que possible et essayer de ne pas intervenir trop tôt et au mieux pas du tout. C’est pour toutes ces raisons que l’information en amont est indispensable, car plus le parent est zen mieux cela se passera.

 

Avantage de la DME

Pour avoir réalisé les 2 modes de diversification avec mes enfants, voici les avantages que j’ai constaté à la DME:

  •  Manger en conscience, être acteur de son repas, pas besoin de stimulis pour garder l’attention de l’enfant 
  • Connaissance de sa satiété, s’arrête de manger quand ils n’ont plus faim
  • Très bon rapport avec la nourriture (goûte tout sans aucun soucis)
  • autonome très rapidement (ma fille mangeait très bien à la cuillère dès 13 mois)
  • Mange de tout sans problème avec bien sur ses préférences
  • Aucun problème d’allergie
  • Pratique on peut manger en même temps que bébé 
  • bébé mange en même temps que toute la famille, il adore
  • Contribue à améliorer la confiance en soi de bébé

Conclusion

Si vous avez choisi de diversifier par la DME renseigner vous en amont, cela me semble indispensable.

De nombreuses personnes parlent d’effet de mode, je dirais et alors si cet effet de mode vous convient ? Tant que cela est réalisé correctement je ne vois pas le souci.

Personnellement j’ai adoré cette expérience et je le referais sans hésiter. Au début le papa de ma fille me prenait pour une hurluberlue, par la suite il m’a envoyé une vidéo sur les gestes du premier secours que j’ai regardé avec attention. Je n’en ai bien sur jamais eu besoin. Ce mode de diversification s’est parfaitement bien passé avec ma fille qui a dû avoir en tout et pour tout 5 hauts le cœur max au début de sa diversification. 

Aujourd’hui, ma fille adore manger, elle mange de tout et parfaitement seule depuis ses 15 mois.

Alors si vous souhaiter tenter une autre approche de la diversification et que vous êtes motivé, renseignez vous, sautez le pas.

Dites-moi comment s’est déroulé votre expérience DME, que pensez vous de cette approche?

À bientôt,

Maresther

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.